ronflement4 jpg

Le ronflement

 

Le ronflement se produit lorsque quelque chose dans votre sommeil inhibe vos voies respiratoires. Le fait de ronfler bruyamment ou pendant une période prolongée augmente le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et d’autres problèmes de santé. Perdre du poids et éviter l’alcool avant le coucher peut vous aider à arrêter de ronfler. 

Parlez à votre médecin des remèdes contre le ronflement si celui-ci vous empêche de dormir ou perturbe le sommeil de votre partenaire.

 

Qu’est-ce que le ronflement exactement ?

 

Lorsque l’air ne peut pas circuler librement par la bouche ou le nez, le ronflement se produit. Les tissus mous de la bouche, du nez et de la gorge se heurtent les uns aux autres et vibrent lorsque l’air traverse un endroit encombré. Un bruit de cliquetis, de reniflement ou de gémissement est produit par ces vibrations.

 

Le ronflement peut rendre difficile une bonne nuit de sommeil. Un ronflement fort et persistant (chronique) peut être le signe d’une affection dangereuse appelée apnée obstructive du sommeil. Le ronflement peut être arrêté ou réduit grâce à diverses thérapies chirurgicales et non chirurgicales.

 

Quelle est la prévalence du ronflement ?

Le ronflement est un phénomène assez courant. Presque tout le monde ronfle à un moment ou à un autre de sa vie. Il est plus fréquent chez les hommes de plus de 50 ans en surpoids ou obèses.

 

Qui est plus enclin à ronfler ?

ronflement3 jpg

 

Presque tout le monde, y compris les nouveau-nés, les enfants et les adultes, ronfle de temps en temps. Le ronflement est plus fréquent chez certaines personnes que chez d’autres. Les facteurs de risque du ronflement sont les suivants :

 

 

 

  • Le ronflement devient plus fréquent avec l’âge en raison d’une réduction du tonus musculaire, qui entraîne un resserrement des voies respiratoires.
  • L’alcool et les sédatifs détendent les muscles, ce qui réduit le flux d’air dans la bouche, le nez et la gorge.
  • La circulation de l’air dans le nez et la bouche peut être entravée par un long palais mou (l’arrière du palais), de grosses adénoïdes, des amygdales ou une langue large. Le passage de l’air peut être obstrué par une cloison nasale déviée (cartilage déplacé dans le nez).
  • Le ronflement est plus répandu chez les hommes que chez les femmes.
  • Le ronflement est un trait de caractère qui se retrouve dans les familles. Si l’un de vos parents ronfle, vous êtes plus susceptible de ronfler également.
  • Santé générale : Les allergies et le rhume provoquent une congestion nasale, qui empêche la circulation de l’air par la bouche et le nez. En raison des changements hormonaux et de l’augmentation du poids, les femmes enceintes sont plus susceptibles de ronfler.
  • Le poids : Les personnes en surpoids ou obèses sont plus susceptibles de ronfler et d’avoir des problèmes respiratoires liés au sommeil.

 

Le ronflement est causé par une variété de facteurs

 

L’air est poussé par votre nez, votre bouche et votre gorge lorsque vous respirez. Lorsque vous poussez l’air dans des voies respiratoires limitées, des tissus tels que le palais mou (l’arrière du palais), les amygdales, les adénoïdes et la langue vibrent les uns contre les autres. 

 

Ces vibrations produisent un bruit de crécelle ou de grondement. L’écoulement de l’air peut être obstrué par une variété de circonstances et de facteurs. En voici quelques-uns :

 

  • L’alcool et d’autres sédatifs détendent les muscles, entraînant une restriction du flux d’air.
  • L’hypertrophie des adénoïdes, des amygdales ou de la langue est un exemple de tissu mou volumineux.
  • L’excès de graisse corporelle comprime les voies respiratoires et exerce une pression sur les tissus mous.
  • Les hormones produites pendant la grossesse favorisent l’irritation nasale.
  • Une faiblesse musculaire et un faible tonus musculaire dans la bouche, le nez et la gorge.
  • Congestion et inflammation du nez causées par un rhume, une grippe, des allergies ou des irritants atmosphériques.
  • Différences dans la structure de la bouche, du nez ou de la gorge qui réduisent la taille des voies respiratoires.

 

Quels sont les signes et les symptômes du ronflement ?

 

ronflement2 jpg

Les bruits de ronflement peuvent aller de légères vibrations ou sifflements à de forts grognements, reniflements ou grondements. Pendant le sommeil, certaines personnes ne se rendent pas compte qu’elles ronflent. 

 

Les ronfleurs peuvent se tourner et se retourner la nuit, se réveiller avec une gorge sèche et irritée et se sentir fatigués pendant la journée. Le manque de sommeil peut entraîner des maux de tête, des difficultés de concentration et de l’irritabilité. Certaines personnes, en plus de ronfler, ont une respiration haletante et cessent de respirer pendant quelques secondes pendant leur sommeil. 

 

Ce sont les symptômes de l’apnée du sommeil, une maladie qui, si elle n’est pas traitée, peut entraîner des problèmes de santé majeurs.

 

Comment savoir si vous ronflez ?

 

Plusieurs questions vous seront posées (et peut-être à votre conjoint), notamment la fréquence de vos ronflements, le bruit qu’ils produisent et l’impact de votre alimentation et de votre mode de vie sur votre sommeil. 

Au cours de l’examen, votre prestataire vérifiera votre tension artérielle, écoutera votre cœur et examinera votre bouche, votre nez et votre gorge.

Une étude du sommeil peut être demandée par votre médecin pour analyser vos habitudes de sommeil (polysomnographie). Vous pouvez être autorisé à effectuer une étude du sommeil à la maison, ou vous pouvez être obligé de passer la nuit dans une clinique du sommeil.

 

Une étude du sommeil évalue les éléments suivants :

 

  • L’activité des ondes cérébrales.
  • Tous les intervalles pendant lesquels vous arrêtez de respirer ou haletez sont inclus dans vos schémas respiratoires.
  • Le rythme de votre cœur et la quantité d’oxygène dans votre sang.
  • Les mouvements des bras et des jambes, ainsi que le fait de se tourner et de se retourner, se produisent pendant le sommeil.
  • Ronflement et cycles de sommeil

 

Quels sont les traitements non chirurgicaux du ronflement ?

 

Des traitements visant à améliorer votre posture ou à élargir vos voies respiratoires pendant le sommeil peuvent être recommandés par votre médecin. Les remèdes contre le ronflement sont les suivants :

 

  • Le ronflement peut être réduit en évitant l’alcool avant le coucher, en ajustant votre posture de sommeil et en gardant un poids santé.
  • Les médicaments : Les médicaments contre le rhume et les allergies vous aident à respirer plus facilement en soulageant la congestion nasale.
  • Les bandes nasales sont des bandes minces et flexibles qui adhèrent à l’extérieur de votre nez et maintiennent vos voies nasales ouvertes.
  • Appareils buccaux : Dormir avec un appareil oral permet de maintenir votre mâchoire dans une position appropriée, permettant à l’air de circuler librement. Un protège-dents conçu pour d’autres activités, comme le sport, ne vous aidera pas à arrêter de ronfler (Orthèse Oniris)

 

Quelles sont les options chirurgicales pour traiter le ronflement ?

 

ronflement1 jpg

Dans de rares cas, une intervention chirurgicale visant à réduire ou à retirer des tissus supplémentaires ou à corriger un défaut structurel peut être utilisée pour mettre fin au ronflement et aux troubles respiratoires du sommeil. 

Un grand nombre de ces traitements sont non invasifs. De petites incisions sont pratiquées par votre médecin, et vous pouvez rentrer chez vous le jour même. 

 

Les procédures suivantes sont utilisées pour traiter le ronflement :

  • Uvulopalatoplastie assistée par laser qui augmente le débit d’air en réduisant les tissus dans le palais mou.
  • L’ablation par radiofréquence, également connue sous le nom de Somnoplasty, est un traitement visant à réduire les tissus supplémentaires dans le palais mou et la langue à l’aide de radiations par radiofréquence.
  • La septoplastie est une chirurgie nasale qui redresse une cloison nasale déviée. En modifiant le cartilage et l’os du nez, la septoplastie augmente le flux d’air.
  • Amygdalectomie et adénoïdectomie : le chirurgien retire les tissus excédentaires de l’arrière de la gorge (amygdalectomie) ou de l’arrière du nez (adénoïdectomie).

Comment puis-je me débarrasser de mes ronflements ?

 

En modifiant votre mode de vie, votre alimentation et vos activités quotidiennes, vous pouvez peut-être éviter de ronfler. Si vous voulez arrêter de ronfler, vous devriez :

 

  • Renseignez-vous auprès de votre médecin sur les traitements contre la congestion nasale.
  • Avant d’aller au lit, évitez l’alcool et les autres sédatifs.
  • Maintenir un poids sain, rester actif et faire de l’exercice régulièrement.
  • Relevez la tête de votre lit de quelques centimètres pour favoriser la ventilation et ajustez l’angle.
  • Au lieu de dormir sur le dos, essayez de dormir sur le côté (ceinture Ronfless).
  • Essayez de dormir avec un oreiller qui réduit les ronflements et maintient votre tête et votre cou dans la bonne position (Oreiller ergonomique)

 

Que réserve l’avenir aux ronfleurs ?

 

Le ronflement causé par un rhume ou une grippe est généralement inoffensif. En revanche, un ronflement trop fort ou trop fréquent peut être le signe d’une apnée du sommeil, une affection dangereuse. Le ronflement à long terme augmente le risque de divers problèmes de santé, notamment :

 

  • Le taux d’oxygène dans le sang est faible.
  • La concentration est difficile.
  • Fatigue (se sentir très fatigué pendant la journée).
  • La pression artérielle trop élevée.
  • Accident vasculaire cérébral.

 

Quand dois-je prendre rendez-vous avec mon médecin pour discuter de mon ronflement ?

 

Le ronflement peut être dangereux pour la santé. Il est essentiel d’obtenir un diagnostic et de parler avec votre médecin de la façon d’arrêter de ronfler. Si vous n’arrivez pas à respirer pendant votre sommeil ou si vous êtes excessivement fatigué pendant la journée, vous devez contacter votre médecin dès que possible.

Parlez au médecin de votre enfant s’il ronfle. Les enfants qui ronflent ne bénéficient peut-être pas d’un sommeil réparateur suffisant la nuit. Le manque de sommeil augmente la probabilité que les enfants développent des problèmes de comportement. 

Les enfants privés de sommeil sont plus susceptibles d’être fatigués en permanence et d’avoir des difficultés de concentration à l’école.

Le ronflement est une gêne et une nuisance. Il peut aussi être le signe de quelque chose de plus grave. Parlez-en à votre prestataire de soins si vos ronflements durent plus de quelques nuits ou s’ils sont particulièrement forts. 

Un ronflement prolongé peut entraîner des problèmes de santé majeurs. Le maintien d’un mode de vie sain et actif peut vous aider à arrêter de ronfler. Renseignez-vous auprès de votre médecin sur les thérapies qui vous permettront de mieux respirer, de mieux dormir et de vous sentir plus reposé.

 

Retour haut de page